Interview : Alexandre, assistant de production

Alexandre Walon, jeune homme de 25 ans, fut assistant de production en 2014 sur 4 mariages pour 1 lune de miel. Il nous raconte les dessous techniques de l’émission.

Quel était ton poste sur 4 mariages pour 1 lune de miel ?

J’étais assistant de production chez Zeddes Prod, la production exécutive de l’émission qui est produite par ITV.

Peux-tu nous expliquer en quoi cela consiste ?

Mon rôle sur l’émission était de booker l’équipe technique du tournage. À savoir trouver un réalisateur, les cadreurs, les ingénieurs du son ainsi que les divers assistants techniques. Je transmettais la liste de l’équipe à ITV afin qu’ils les convoquent pour les emmener sur les lieux du tournage.
Je répertoriais aussi leurs heures travaillées et les déclarais comme tout assistant de production.
Je pouvais également aider à mettre en place les configurations techniques avec les caméras, batteries, sons… En revanche je n’assistais pas au tournage.

Combien de temps dure le tournage d'un mariage ?

Le tournage d‘un mariage dure entre 10 et 18 heures, parfois plus. Il nous est arrivé d’avoir des mariages de plus de 24 heures !

Combien de techniciens sont présents sur le tournage ?

En Amont du mariage, ITV et nous envoyions un cadreur, un opérateur son et une journaliste afin de réaliser un portrait d’un des couples.
Lors du tournage du mariage, nous avions un réalisateur, trois chefs opérateurs (puis un autre est venu intégrer la configuration), deux assistants vidéos, un ingénieur du son et un opérateur son. Sur les Reveals (le plateau final) nous rajoutions un assistant réalisateur. Il faut en plus compter les roads d’ITV, qui assuraient le transport du matériel, leurs journalistes, leurs assistants de production et très souvent un stagiaire pour les accompagner.
En fin de soirée, vers minuit-1heure, un assistant et un cadreur s’occupaient des interviews.

L’équipe assiste-t-elle entièrement au mariage ?

L’équipe assiste entièrement au mariage. Simplement, il ne faut pas dépasser 12 heures de tournage par personne, un roulement est donc mis en place.

As-tu un souvenir marquant ou une anecdote ?

Rien de bien marquant si ce n’était les vendredi après-midi, veille de quatre ou cinq mariages, où avec ma directrice de production nous retournions le tout Paris pour trouver un ou deux cadreurs. Ils nous arrivaient souvent de prendre des très jeunes ou des inconnus. Le lundi, nous attendions sagement un mail de nos réalisateurs pour savoir si nous avions réussis à limiter la casse et si le cadreur s’était bien débrouillé. Nous avons eu de bonnes surprises : certains sont devenus des cadreurs confirmés de l'émission.

Pour finir, est-ce que cette expérience t'as plue ?

C’est une expérience qui m’a fait rentrer dans le monde de la télévision. Ma boss m’a tout de suite responsabilisé, ce qui est beaucoup plus motivant ! J’en garde de très bons souvenirs ! J’ai rencontré des gens très sympas.

Que fais-tu depuis et quels sont tes projets ?

J’ai fait pas mal d’émissions depuis en tant qu’assistant ou chargé de production chez Banijay France et Studio 89 sur Top chef et Les chtis et les Marseillais.
J’ai ensuite monté ma boîte, avec un associé : Telluric Production. Nous travaillons actuellement sur divers documentaires et films d’entreprises. Nous développons beaucoup de nos projets en 3D stéréoscopique, une technologie très appréciée en Asie, qui nous offre des possibilités économiques très intéressantes pour l’avenir.

N’hésitez pas à faire un tour sur www.telluricproduction.com pour en apprendre plus sur la boîte de production d’Alexandre.