Les reines du shopping

Quelques infos

 photo du décor prise sur le site M6pub.fr, pas de crédits trouvés. Illustration télécommande Olivia Chaussade.

photo du décor prise sur le site M6pub.fr, pas de crédits trouvés. Illustration télécommande Olivia Chaussade.

  • Jeu quotidien
  • Chaine : M6
  • Date de création : 2013
  • Animatrice : Cristina Cordula
  • Format : environ 52 minutes
  • Production : Hervé Hubert Production
  • Format original : Shopping Monsters

Le principe

Du lundi au vendredi, cinq femmes s’affrontent à Paris dans une compétition de « Shopping». Sur un thème et avec un budget défini par Cristina Cordula, elles doivent acheter une tenue complète (vêtements, accessoires, sac et chaussures) se faire maquiller et coiffer en 3 heures dans des magasins imposés.

Après son shopping, chaque candidate défile devant ses rivales qui la notent sur sa tenue et sa mise en beauté. Cristina Cordula leur attribue aussi une note, celle-ci comptant double. La candidate qui a le meilleur score est élue « reine du shopping » et remporte un chèque de 1 000 euros.

Vous ne connaissez pas l’émission ?
Voici le déroulement, sinon allez-voir plus bas l'avis de Télia :

Les cinq candidates sont tout d’abord réunies dans un showroom où elles se rencontrent et discutent de leurs looks respectifs. Leur conversation est entrecoupée de plan « confessionnal » où les candidates sont respectivement seules face à la caméra et s’expriment plus librement. Elles découvrent ensuite le thème du shopping de leur semaine annoncé via une vidéo de Cristina diffusée sur un Ipad. La première candidate quitte alors le showroom pour commencer la compétition.
Avant de commencer son shopping, la candidate nous présente chez elle son dressing et on assiste à une sorte de portrait mode de la candidate. Elle nous montre ses vêtements coup de cœur, puis elle enfile sa tenue préférée. Les quatre autres candidates commentent la présentation de leur rivale, individuellement au confessionnal et ensemble dans le showroom.
Une fois le portrait de la candidate réalisé, elle est déposée dans Paris avec une enveloppe contenant le budget de le semaine. A la sortie de la voiture le compte à rebours de 3 heures est déclenché. Elle a une liste de boutiques imposées pour faire son shopping. Elle doit se procurer sa tenue, ses accessoires, son sac, ses chaussures et, comme elle va être également jugée sur sa mise en beauté, elle va devoir passer chez un coiffeur ou/et maquilleur. A la fin des 3 heures qu'elle ait finit ou non elle doit tout arrêter. Le chauffeur vient alors la chercher pour la ramener dans le showroom où elle défile devant ses rivales. Les candidates donnent ensuite leur avis puis attribue une note de 1 à 10 sur un miroir.

 

L’avis de Télia

 

Le générique et l'identité graphique
Je n’affectionne pas particulièrement ce générique mais je trouve qu’il a le mérite d’être mémorisable et efficace. (Ou c’est peut être parce que je regarde tout le temps l’émission ^^). Il est assez simple : sur un fond violet, des accessoires de beauté rebondissent dans tous les sens pour finir dans le sac « Les reines du shopping ». Le générique est en 3D peu poussée mais, comme il ny a pas de long focus sur les éléments, ce nest pas gênant.  Selon moi, cette entrée en matière manque de créativité et de lien direct avec lémission, pourquoi pas rappeler la notion de compétition, faire un clin dœil au showroom ou au défilé par exemple. Quant à la musique, elle annonce la couleur : une émission féminine et pleine de peps ! Le logo Les Reines du Shopping, par sa typo fine et élégante, colle très bien à l'émission.
ma note du générique et de l'identité graphique : 15/20

Le décor
L'émission est en partie tournée dans un sublime showroom où toutes les femmes rêveraient d'y faire leurs essayages. Je n’y suis jamais allée mais en regardant attentivement il a l’air très simple : des canapés, quelques portants remplis de vêtements et un beau papier peint. Le tout dans une ambiance rose féminine. Un rendu vraiment sympa qui est vraiment dû à l'accessoirisation. J'aime bien aussi la loge de Cristina et le confessionnal des candidates : simples mais égayés de vêtements colorés. En revanche une erreur assez grossière, c'est d'avoir mis le même vêtement dans le confessionnal de chaque candidate. Les candidates sont censées commenter en même temps le shopping de leur rivale, mais si c'est toujours le même vêtement derrière elles, ce n'est plus crédible. La notation au rouge à lèvres sur des miroirs est une idée très originale.
ma note du décor : 15/20

Le concept
Cette émission est arrivée après un long recyclage d'émissions de compétitions dans les mêmes thèmes : cuisine, logement, déco et dating. Je me souviens, qu'à cette époque, je commençais à en avoir ras la bol de ce manque d'originalité et je ne voyais pas vraiment comment les chaînes allaient pouvoir nous proposer autres choses. Ce concept de shopping chronométré, avec un thème et des magasins imposés, m'est apparu comme un  nouveau souffle. C'était quelque chose de vraiment inédit. Même si c'est (comme pour beaucoup d’émissions) une adaptation d'un format existant, je trouve que la version française est vraiment réussie. Dans la version originale, il n'y a pas de juge comme Cristina et quel dommage car c'est sa présence et ses conseils mode qui participent à la qualité de l'émission. 
Des années après, ce concept marche encore, la mode évoluant il y a toujours de nouvelles choses à voir et à apprendre. Le concept a aussi su évoluer en proposant une déclinaison spéciale Les roi du shopping que je trouve très bien pensée pour attirer la gente masculine. Je ne suis pas sûre que cela signifie pour autant que les hommes vont regarder mais cette déclinaison affirme la modernité du programme qui tente de montrer que la mode nest pas réservée qu'aux femmes.
Pour résumer un grand bravo, personnellement je ne vois aucun point noir.
ma note du concept : 20/20

 Crisitina Cordula / photo prise sur le site m6.fr / Crédit : Marianne ROSENSTIEHL_TEVA

Crisitina Cordula / photo prise sur le site m6.fr / Crédit : Marianne ROSENSTIEHL_TEVA

L'animatrice
C'est la magnifique et sympathique Cristina Cordula, qui avec classe, humour et sympathie, commente le shopping des candidates. Même si ses excès de « Sublaïiiiime ! » et « ma chéwiiie » peuvent parfois être assimilés au surjeu, elle trouve surtout sa place dans ce programme comme la dose de fraicheur au milieu des crêpages de chignons et se montre toujours bienveillante envers les candidates. 
Je trouve qu'elle donne une image des femmes absolument superbes : jamais dans la vulgarité avec une élégance de folie. Loin de la méchanceté, contrairement à certaines candidates, elle est objective et juste. Je l'adore dans cette émission. Je trouve que dans les jeux télévisés, rares sont les animateurs auxquels on s'identifie ou qui nous inspirent et c'est vraiment, pour mon cas, la première fois. Elle m'inspire pas forcément dans le style mais dans sa façon d'être et sa bonne humeur.
ma note de l'animatrice : 19/20

La production
L'émission se scinde en trois parties : la première se déroule chez la candidate qui nous présente son dressing, la seconde dans Paris où la candidate fait son shopping et la troisième dans le showroom où elle défile. J’aime beaucoup qu’il y ait 3 lieux différents dans l’émission, cela diversifie et chaque partie apporte quelque chose.
Dans la première ce qui est sympa c’est d’avoir le point de vue de la candidate sur la mode. En nous montrant ses vêtements préférés, on identifie son style et ses goûts. Je trouve que c’est une force de l’émission et qui fait qu’elle est complète : on ne se contente pas de mettre directement les candidates dans la compétition, on apprend à les connaître et on découvre de nouveaux styles. Ce qui serait encore plus génial, c’est de pousser le profil mode des candidates. Par exemple un petit portrait chinois vestimentaire des candidates ?
La seconde partie shopping dans Paris est à mon sens la mieux réalisée, on ne s’ennuie pas une seconde. On est clairement pris dans la compétition et on s’identifie à la candidate qui est à chaque fois très motivée ! Une question reste alors en suspens : mais comment les cadreurs font-ils pour suivre ces marathoniennes du shopping ?!
La partie showroom est celle que j’aime le moins. La candidate qui a fini son shopping défile devant ses concurrentes qui vont commenter sa tenue et la juger. Une partie vraiment longue puisqu’elles sont quatre à donner leur avis. Alors oui les critiques peuvent être intéressantes, surtout quand elles sont comparées à lavis de Cristina mais cette partie très téléréalité (on met en avant les vacheries plus ou moins justifiées des rivales) na pas besoin dêtre aussi longue, selon moi.  Je sais que maintenant j’ai pris l’habitude d’arrêter avant de connaître les notes. Et pour ma part l'avis qui prime est surtout celui de l'experte de la mode soit celui de Cristina.
Petit point négatif aussi, mais malheureusement commun à beaucoup d’émissions, c’est le tout début. Il y a toujours un petit rappel de ce qui s'est passé la veille, on présente de nouveau le thème et les candidates. Un rappel, certes essentiel, mais beaucoup trop long et parfois « spoilant ». L’émission commence réellement à 7 min voir 8 min donc cela fait longtemps à attendre et c'est beaucoup de redondance quand on suit l'émission régulièrement. En soit cela ne me dérange pas car je regarde en replay et je peux facilement accélérer mais rien qu’à cause de ça je ne suis pas sûre que je pourrais regarder l’émission en direct.
Un très grand point positif de la réalisation c'est la voix off. Je n'ai pas souvenirs d'une voix off aussi sympathiquement "intrusive". Drôle, avec un humour très second degré, elle n'hésite pas à vanner les candidates et même Cristina. Personnellement ses jeux de mots me font bien rire. C'est une très bonne idée d'utiliser ce ton dans ce concept d'émission qui pourrait être trop "cruel" ou "compétitif" puisque rattaché à l'univers de la mode. Cela décomplexe et dédramatise l’émission. Mais attention elle n’est pas parfaite et souvent catégorise un peu trop les candidates. J'ai l'impression qu'il y a eu une amélioration lors des dernières émissions  mais je me souviens d'émissions où la voix off appelait certaines candidates "la flingueuse" en repassant en boucle les moments où la candidate critiquait des rivales. Je suis également gênée lorsque, aidée par le montage, cette petite voix de prime abord sympathique, vient insister lourdement sur lhypocrisie dune candidate.
ma note de la production : 16/20

En conclusion
Bon allez je ne vais pas vous le cacher et j’imagine que vous l'avez deviné c'est une de mes émissions préférées :). Pour résumer c’est une émission qui repose sur 3 piliers très forts : Cristina, la voix off et le concept.


Ma Note globale : 17/20

Et vous ? Qu'en pensez-vous  et quelles notes donneriez-vous ? 

 

BON A SAVOIR  :
-On a déjà vu des candidats aller dans une autre boutique style « supermarché » pour acheter des collants ou de la crème
- Il y a le dérivé version masculine « Les rois du shopping » où les candidats sont des hommes !
- Avant les candidates pouvaient négocier les prix chez les vendeurs mais cela a été interdit.
- Avant les candidates pouvaient se faire le maquillage toute seule ce qui est maintenant interdit.
- Dans la version originale Shopping Monsters les candidates ont 4 heures versus 3 heures en France et pas d’équivalent de Cristina.