Top chef

Quelques infos

 Illustration télécommande : Olivia Chaussade décor : photo prise sur le site de Grazia. Pas de crédit trouvé.

Illustration télécommande : Olivia Chaussade décor : photo prise sur le site de Grazia. Pas de crédit trouvé.

  • Jeu hebdomadaire
  • Chaîne : M6
  • Production : studio 89 productions
  • Format original : Top Chef
  •  Durée : 2 heures

 

Le principe décrit par la chaîne 

"Philippe Etchebest, Hélène Darroze et Michel Sarran ont décidé de s'investir dans la compétition d'une façon totalement inédite. Cette année, ils seront à la tête d'une brigade de 4 candidats ! Pour la 1ère fois dans l'histoire de Top Chef, les 3 chefs vont chacun sélectionner les candidats qui rejoindront leur brigade avec, comme objectif, avoir le gagnant de Top Chef ! Une fois leur brigade constituée, ils épauleront leurs candidats et les accompagneront tout au long du concours..."

 

L'avis de Télia

L'identité et le générique

Dès les premières notes, la musique du générique de Top chef est identifiable. Puissante et Rock and Roll, elle s'éloigne de la musique douce et gourmande des traditionnelles émissions de cuisine. La couleur est annoncée : c'est une compétition, une vraie !

Accompagnée de cette musique, un générique centré sur la présentation des candidats de la saison. Contrairement à la plupart des émissions, les candidats ne sont pas présentés en action avec des images extraites de l'émission, mais par le biais de vidéos tournées spécialement pour le générique. Avec des accessoires de cuisine, les candidats posent et sourient face à la caméra. Il est vraiment plaisant d'avoir des vidéos inédites pour le générique, preuve de l'investissement de la production dans l'émission. C'est propre et clair. C'est seulement dommage que les candidats éliminés du jeu ne soient pas identifiés autrement.

Le logo Top Chef représente très bien l'ADN de l'émission. Les majuscules ajoutent une sensation de force et de puissance à l'image de la compétition qui est éprouvante ! Le couteau du logo rappelle l'univers culinaire mais n'est certainement pas choisi hasard. Pas de cuillère, ni de fourchette mais ce couteau tranchant, un brin agressif, qui nous crie : "C'est un concours sérieux ! ". 

Le "Top" du logo est jaune et le"Chef" est légèrement gris matiéré. Cette dernière couleur rappelle l'inox, matière assez présente dans une cuisine, qui justifie ce choix intéressant. Parfois le logo n'est plus jaune mais orange. C'est peut être un détail, mais c'est dommage qu'il ne soit pas cohérent sur tous les supports. Je pense par exemple à la devanture du studio ou les blouses des candidats. Personnellement, j'aime le choix de ces couleurs mais je préfère l'utilisation de l'orange au jaune.

Comme le nom de l'émission l'indique, le concours n'accueille que des professionnels de la cuisine. Le nom seul "Top chef" ne m'attire pas plus que cela, mais dans le contexte, logo, musique et concept, il fonctionne parfaitement bien et a le mérite d'être facile à retenir.

En accord avec les couleurs du logo, les bandeaux de l'émission sont noires ou jaunes. C'est lisible et efficace. Une sorte de petit blason, jaune, rouge ou bleu, rappelle la brigade du candidat.

Pour résumer : Efficaces et reconnaissables, le logo, la musique et le générique sont des beaux exemples d'une identité réussie. Unique problème : (peut être assumé ?)quelle est la couleur du logo. Jaune ou orange ? Telle est la question...

Ma note de l'identité et du générique : 18/20

 images extraites de l'émission Top chef.

images extraites de l'émission Top chef.

 

Le décor

Les décors des épreuves Top Chef sont variables et s'adaptent en fonction du thème. L'occasion de découvrir de magnifiques restaurants ou simplement des lieux étonnants. Je me rappelle d'une épreuve, il me semble de la saison précédente, qui était tournée à Disneyland. Un décor plutôt sympathique ! Néanmoins, l'émission a quelques lieux fixes :  une grande salle/cuisine équipée où se déroulent certaines épreuves et, souvent, l'élimination du candidat en fin d'émission. Une salle de "vestiaire" et un "testimonial".

La grande salle est parfaitement disposée et décorée. Elle joueà la fois, son rôle de grande cuisine mais aussi de plateau télé. Les plans de travail sont amovibles et permettent de créer une cuisine adaptée à la situation. On distingue fours, plaques de cuisson, éviers, ustensiles de cuisine... Bref elle a l'air bien équipée comme l'on peut attendre d'une cuisine professionnelle. Mais son point fort, c'est qu'elle n'est pas aussi" froide" que pourrait l'être une cuisine pro : l'inox est associé à l'ardoise (accompagnée de petits dessins) et au bois. Des touches orangées sont apportées par les grands réfrigérateurs. La salle est surtout chaudement éclairée. Ce n'est pas non plus une cuisine conviviale mais c'est un bel entre-deux.

 Décor de la grande salle. Crédit : Grazia/M6

Décor de la grande salle. Crédit : Grazia/M6

La grande salle change de visage lors des dégustations et des éliminations. Lors des dégustations, les lumières sont rouges, le plateau est un plus sombre et nous distinguons une autre partie du plateau. Le jury est attablé sur une longue table devant le grand logo Top Chef. L'ambiance est si différente qu'on a du mal à croire que nous sommes toujours dans la même pièce (magie de la lumière). Enfin, j'imagine que nous sommes toujours dans la même pièce ... ? Les chefs sont tous face à la caméra ce qui permet de bien voir leur réaction. La tension est plus présente... Le contexte a changé et le décor s'adapte. Bon point.

 Le decor lors de l'élimination d'un candidat

Le decor lors de l'élimination d'un candidat

Lors des éliminations, le plateau s'assombrit encore plus, la couleur dominante devient alors bleue. L'ambiance change à nouveau alors qu'on reste dans la même salle. Les candidats sont disposés face aux chefs et attendent le verdict. Si ce face à face est intéressant, je trouve que cette scène aurait pu être mieux pensée. Déjà, j'ai connu plus sympathique pour symboliser une équipe quede mettre quelqu'un sur un tabouret haut. Puis, Jean-François Piège est aussi parmi eux et dans la même posture. Cela prête à confusion puisque lui n'a pas de brigade. Bref à part les lumières, je trouve la mise en scène de cette scène un peu "triste"... C'est un peu dommage car elle pourrait être beaucoup plus forte visuellement car c'est un moment important de l'émission.

Ensuite, nous avons la salle de "vestiaire" : le décor de cette pièce est un peu hybride. Une table en bois se dresse au milieu, sur laquelle les candidats sont posés et regardent à travers un écran le jury déguster leurs assiettes.

Dans le fond : une bibliothèque, une ardoise, des casiers et un poêle?  Il me semble qu'avant, la salle était clairement identifiée comme un vestiaire. Maintenant c'est un peu flou. J'imagine que l'idée était d'avoir une salle de détente mais elle aurait mérité des fauteuils, des sièges pour jouer pleinement son rôle. En plus, à chaque fois, j'ai mal au dos pour les candidats... Ils ne sont pas dans une position des plus agréables.

Les candidats et les chefs débriefent parfois leur journée/plat, dans une pièce un peu "testimonial". Dans les tons orangés, on distingue des étagères en inox remplies d'ustensiles de cuisine. Un fond plutôt intéressant par sa couleur même si un brin trop chargé à mon goût.

Enfin niveau décor, certains plans de l'émission dévoilent la devanture d'un beau hangar avec la signalisation du logo Top Chef. C'est ce lieu qui doit abriter toutes ces salles. Je suis toujours touchée par une grand signalétique comme cela. Cela a un côté impressionnant que j'aime beaucoup.

 Les tabliers de candiddats. Crédit : m6/Pierre Olivier

Les tabliers de candiddats. Crédit : m6/Pierre Olivier

J'aimerais noter aussi quelques accessoires, vêtements intéressants dans l'émission. Les cuisiniers portent tous un beau tablier blanc avec le logo Top Chef brodé dessus. Ce petit dress code (très commun en cuisine) apporte du cachet au jeu. C'est important de le souligner ! Mais cette saison, avec l'apparition de brigades, les cuisiniers ont des tabliers avec des revers de manche de la couleur de leur brigade. Si cette idée est très visuelle et pratique pour se rappeler les différentes équipes, je ne la trouve pas des plus élégantes. Elle manque un brin de finesse à mon goût. En bleu, c'est plutôt joli mais en jaune et en rouge un peu cheap... Mais j'imagine que cette contrainte devait être compliquée à gérer.

On a pu avoir aussi certaines années un accessoire de décor très sympa : le tirage de couteaux. Si la lame est orange, c'est gagné. Une symbolique parfaite qui fait écho avec le logo.

Pour résumer : Petit moins pour la scène des éliminations et les nouvelles blouses. Un grand plus pour la parfaite maitrise des couleurs des décors (bleu, orange et rouge), pour le grand plateau qui s'adapte aux situations et pour la découverte de lieux inédits qui pimentent le jeu.

Ma note du décor : 16/20

 

Animateur

 Stéphane Rotenberg. crédit : Marie Etchegoyen/ M6

Stéphane Rotenberg. crédit : Marie Etchegoyen/ M6

Souriant et avec une expression parfaite, Stéphane Rotenberg rempli les objectifs que l'on attend d'un animateur.  Cependant, il lui manque dans Top Chef, le petit "plus" qui pourrait faire la différence (et qui est présent dans Pékin Express). Il n'est, pour moi, pas une personnalité essentielle au jeu. Peut être qu'il est trop lisse par rapport à toutes les personnalités fortes de Top Chef.

Pour résumer : on ne peut rien reprocher à Stéphane Rotenberg mais sa personnalité et sa présence sont trop effacées dans l'émission.

Ma note du décor : 14/20

 

Le concept

Je ne vais pas vous mentir, de moi même, sur le simple concept papier, je n'aurai pas regardé, ni même me serais un tantinet intéressée à l'émission. Tout simplement parce que la cuisine n'est pas un de mes loisirs préférés et que je ne me voyais pas suivre ce concours culinaire sur des semaines. Mais finalement, voyez-vous, j'ai commencé à regarder l'émission lors de la saison 3 et ceci, presque, régulièrement. Enfin, du moins, je me tenais un peu au courant lorsque je ne regardais pas. Et réussir à recruter dans ses téléspectateurs une piètre cuisinière, c'est plutôt une preuve que cette émission est loin d'être mauvaise ? Mais j'attribuerai en grande partie ceci grâce à l'identité et à la production donc je vais m'arrêter là sur ce point qui ne doit concerné que le concept. ;)

Il y a eu une certaine évolution dans le concept. La description de 2010 évoque de jeunes espoirs de la cuisine : "un grand casting national a permis de sélectionner les 12 meilleurs jeunes espoirs de la cuisine française. Ils sont aujourd'hui apprentis, seconds dans un grand restaurant, traiteurs, chefs à domicile... "

Maintenant ce sont presque tous des chefs confirmés et certains sont même étoilés... Le niveau a clairement augmenté, ce qui par logique nous fait moins suivre une progression dans la cuisine de chacun car ils ont déjà un excellent niveau. On assiste maintenant à des performances. Je ne suis pas contre cette idée même si c'est parfois un peu gênant que ces professionnels soient jugés par des professionnels qui ont sûrement un niveau proche du leur.

Le concept de base est donc une compétition entre professionnels de la cuisine, jugés aussi par des professionnels de haut niveau de la cuisine et surtout connu dans le milieu. (et avec un peu plus de d'expérience !).

Les régles sont simples : les cuisiniers s'affrontent au grès de différentes épreuves culinaires de tout type mais souvent, la finalité est de faire un plat qui plaise au jury. Toutes les semaines, un cuisinier quitte l'aventure dans l'ultime épreuve de la dernière chance. Certaines épreuves sont récurrentes de saison en saison comme faire un plat avec des ingrédients que détestent les enfants et jugés par des enfants. Ou encore refaire un plat à l'identique que les candidats ont goûté dans le noir. La diversité de ces épreuves apporte un vrai plus au jeu et je pense qu'elle en fait une grande force dans l'émission. Ce genre d'épreuves peut attirer des gens moins à l'aise avec l'univers de la cuisine. Et cela casse aussi le côté parfois "trop sérieux" du concours. (car oui cela reste de la télévision ne l'oublions pas...)

Une fois qu'il ne reste plus que deux candidats, on assiste à la finale qui est assez impressionante, si ce n'est le moment le plus intéressant de la saison. Les deux derniers candidats en lice confectionnent leur menu pour une centaine de personnes ! Ils sont aidés en plus par les anciens candidats donc on peut retrouver des personnes que l'on aimait bien tout au long du jeu. Je pense qu'il n'y avait pas meilleure idée pour concevoir une finale : on laisse carte blanche au candidat et on met aussi ses capacités de chef de cuisine à l'épreuve. Bref il est jugé sur ces compétences et talents. Point. Et c'est juste.

La dotation est aussi très intéressante. Sur plusieurs saisons, on donnait un chèque de 100 000 euros. Peu d'émissions proposent de si gros gains. J'aime beaucoup moins le fait que, depuis peu, la somme soit définie en fonction du pourcentage des votes pour le candidat. Je ne vois pas l'intérêt de ce changement à part créer une concurrence symbolique entre les gagnants de Top Chef qui n'a pas lieu d'être car les adversaires de chaque saison sont différents. Et entre nous, c'était plus puissant de gagner 100 000 euros !

Cette saison, le concept a un peu changé avec l'apparition de brigades. Les cuisiniers sont choisis par les trois chefs : Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Michel Sarran. Une variante intéressante car elle implique plus fortement les trois chefs dans l'émission et c'est très plaisant car ils sont tous les trois vraiment biens. Charismatiques, avec chacun un trait de personnalité bien à eux, ils sont une grande force dans l'émission. Mais je trouve cependant, que ce changement est au détriment de l'esprit d'équipe général. Forcément, les brigades sont en concurrence donc (du moins on ne nous montre pas les images) on voit moins les candidats rigoler et s'amuser entre eux. Après, c'est compliqué de juger sur quelques émissions, surtout au début et peut être que cela va-t-il changer par la suite.

Pour finir et en y réfléchissant, c'est un concept assez étrange de faire un concours culinaire en télévision qui prive les téléspectateurs de deux sens essentiels en cuisine : l'odorat et le goût. C'est là où se trouve la limite du concept et que l'on se rend compte que le travail de la production est très important. Elle peut le sublimer ou l'éteindre...

Pour résumer : le concept de base, tel que je l'ai perçu, ne m'attirait pas plus que cela. Mais l'évolution présente du concept tournée autour de l'excellence culinaire avec l'intervention de grands chefs et des candidats étoilées a su me convaincre.

Ma note du concept : 14/20

 

La production

C'est le moment que j'aime le plus : que va faire la production de ce concept ?  Comment va t'elle retranscrire le jeu ? Comment va t'elle faire percevoir cette compétition ?

 Plat sur assiette tournante

Plat sur assiette tournante

Premièrement, le grand défi de la production était de pallier au manque de goût et d'odorat de tous les plats. Comment ont-ils surmonté cela ? En étant le plus visuel et le plus expressif possible. Cela se traduit au niveau de l'image par des gros plans sur les ingrédients, par des plans vus de dessus du plan de travail ou encore des plans souvent serrés lors de la confection d'une recette. Il y a aussi toujours le plan final de la recette : la présentation du plat sur une assiette tournante. Les détails du plat sont très visibles et sûrement plus qu'à l'oeil nu. Un vrai plaisir pour les yeux. Parfois, il y a quelques très beaux plans légèrement ralentis avec un effet très cinématographique. C'est vraiment dommage qu'ils ne soient pas plus présents et aussi courts au montage. Il y a vraiment quelque chose à pousser.

L'expression est traduite par la constante intervention d'une voix. Cela peut être par une voix in (sur le plateau), une voix de témoignage ou par des voix offs. Et c'est surtout cette dernière utilisation que j'aime beaucoup. Il n'y a pas qu'une unique voix off, comme le font la plupart des émissions, mais plusieurs : celles des chefs et de l'animateur. Celles des chefs clarifient leurs émotions vis à vis d'un plat et lorsqu'on entend celle de Stéphane Rotenberg, c'est souvent pour apporter plus d'informations sur une épreuve. Cette utilisation, qui me paraît plutôt inhabituelle, rend l'émission plus vivante et intéressante. J'ajouterai, encore une fois, qu'il est agréable que ces chefs charismatiques soient plus présents dans l'émission.
Ensuite, on a des interventions des candidats ou chefs face caméra en mode testimonial. C'est efficace et permet de recueillir plus de propos de la part des candidats qui n'ont pas forcément le temps de s'exprimer clairement lorsqu'ils cuisinent. En revanche, parfois j'ai un peu de mal avec l'insertion de ces témoignages. Ils peuvent être présents gratuitement et faire écho bêtement à quelque chose qu'on voit à l'écran ou dit juste avant. J'imagine qu'il est important d'avoir toujours une trace sonore de ce qu'il y a à l'écran (parce que de moins en moins de téléspectateurs sont scotchés devant leur écran mais vagabondent) mais c'est dommage que cela se fasse au détriment de la qualité. Cette technique s'inspire d'ailleurs fortement de celle des émissions de téléréalités.

Sans cesse autour de moi, j'entends souvent que "l'émission est trop longue, je ne regarde jamais jusqu'au bout"... Et bien, même si effectivement elle se termine tardivement et que les coupures publicités paraissent monstrueusement longues, je ne la trouve pas si longue que cela (juste un peu). En réalité, je trouve cela plaisant d'avoir une émission bien complète, intéressante, un peu comme une soirée thématique (d'ailleurs on retrouve une émission dérivée de Top Chef juste après). L'intention de la production est d'éviter de bâcler le jeu et de proposer un contenu bien intégral. Personnellement, j'adhère. Cela évite d'être pollué entre temps de programmes qui pourrait moins nous plaire. Peut-être pourrait-on avoir une variation de rythme plus prononcée, au sein de l'émission, pour éviter de lasser les téléspectateurs ? On est très souvent sous tension dans l'émission, les candidats courent partout. Cela pourrait être un peu calmé avec des épreuves moins "sportives" et le rythme serait accentué sur la fin. Par exemple, j'ai trouvé l'épreuve du dressage de table très sympa ! (et faire un décor/une mise en scène sur la scène de fin d'élimination pourrait aussi rendre ce moment plus fort aux yeux des gens et les inciter encore plus à rester).

Je suis aussi obligée de soulever un point embêtant de l'émission : la parité hommes/femmes de l'émission. Les femmes sont trop peu présentes et généralement on assiste à une compétition d'hommes. Si j'ai considéré cette absence comme un mauvais casting mauvais, au vu des critiques qu'il y a eu à ce sujet, il me parait impossible que la production n'ait pas réagi et cherché à diversifier le casting. Mais cela n'a pas été fait. Je pense donc qu'il y a un problème de fond qui va plus loin que le concours Top Chef. Il y a trop peu de femmes cuisinières de haut niveau (et malheureusement comme dans beaucoup de professions). Je ne blame donc plus la production et je vous invite aussi à lire l'article, court mais intéressant, de 20 minutes à ce sujet.

Pour résumer : une belle production très visuelle. Une place importante est donnée aux chefs ce qui est très plaisant. Quelques petites interventions gratuites sont de trop.

Ma note de la production : 18/20

 

Au delà de la télé : Malus ou bonus ?

Enfin un bon exemple pour parler de cette catégorie.
Top Chef a su surfer sur son succès et proposer tout un univers dérivé de l'émission.

 Interface de l'onglet Top Chef sur le site Cuisine AZ

Interface de l'onglet Top Chef sur le site Cuisine AZ

Tout d'abord l'univers digital : sur le site cuisineAz, qui appartient à M6, un onglet est dédié à l'émission. On y retrouve, proprement classées, les recettes de l'émission et celles des chefs. On peut les sauvegarder, les imprimer...  C'est ergonomique et simple même si il y a un sérieux manque de photos. Une newsletter est proposée pour être alertés des dernières recettes en ligne. Les recettes sont aussi proposées dans plusieurs traditionnels livres de cuisine. (que j'ai acheté en cadeau d'ailleurs) Une idée simple mais qui permet de continuer l'aventure Top Chef dans sa cuisine. C'est tout ce qu'on peut attendre. Toujours sur la partie digitale, j'ai beaucoup de mal avec le site 6play de l'émission, qui est maintenant la seule interface avec le programme. On s'y perd facilement avec tout le contenu vidéos... Je ne le trouve pas des plus intuitifs, du moins sur ordinateurs et mobiles.

 Couteau Top Chef

Couteau Top Chef

Top Chef a su aussi proposer beaucoup de produits dérivés de l'émission qui sont généralement en vente lors de la diffusion de l'émission (peut être que je me trompe à ce sujet...). Ce qui est dommage puisqu'à rester présente dans les rayons, la marque Top Chef pourrait s'inscrire davantage dans le quotidien.
Je n'ai pas trop remarqué, pour cette saison, les produits en vente dans les magasins mais je sais que dans la gamme de produits que propose Top Chef, il y a des ustensiles de cuisine. J'ai par exemple acheté le couteau Top Chef (et oui encore) pour un cadeau. Il y aussi des extracteurs de jus, et un entonnoir... Ils sont majoritairement présents dans les grandes surfaces. Les choix des produits sont cohérents avec l'émission et s'inscrivent plutôt dans une moyenne/haute gamme.
Que des bons points. Il est en revanche dommage qu'un site e-commerce, regroupant l'ensemble des produits en vente, n'existe pas.

 Plat Top Chef et Plaisir des mets

Plat Top Chef et Plaisir des mets

En 2014, associé à une autre marque, des plats précuisinés Top Chef étaient aussi vendus. Si cela peut paraître risqué pour l'image de Top Chef, la promesse était la suivante : "habituelle barquette des plats préparés a laissé sa place à des composants conditionnés séparément, afin de laisser libre court à l'imagination du consommateur, au moment de créer la présentation de son déjeuner directement dans son assiette.". Je ne les ai pas goutés et, pour être sincère, j'ai appris leur existence en rédigeant l'article, mais j'aime bien l'idée. À voir si le plat n'était pas décevant.

+1 en bonus évidemment.

Les recettes de l'émission sont détaillées en ligne et les produits dérivés sont à retrouver en magasin. Top Chef a tout compris et est devenu une marque. En revanche les chemins d'accès (autant pour le site que pour les produits dérivés) manquent de simplicité.
 

 

En conclusion:  Une belle émission qui a toutes les clés pour ravir les passionnés de cuisine mais pas que. 

MA NOTE GLOBALE : 17/20

Et vous ? Qu'en pensez-vous et quelles notes donneriez-vous ?